8 décembre 2022
  • A la Une
  • Cyclo Cross

Troisième manche de la Coupe de France de cyclo-cross à Troyes, le dimanche – Un premier podium en Coupe de France pour Enzo Lesueur chez les cadets

Quatre normands dans le top 20 chez les juniors
Toujours dans la grisaille, un temps humide et plus froid mais surtout un circuit rendu glissant par la pluie tombée en début de matinée. Cette fois, on retrouvait  des conditions bien différentes, à l'avantage ou au désavantage des uns et des autres. Mais la hiérarchie n'a guère été bousculée.
Juniors dames : Lise Klaes espérait mieux. Après un bon départ, une glissade à l'entrée du dévers lui fit perdre le contact avec les concurrentes qu'elle accompagnait. Longtemps pointée aux environs de la huitième place, elle perdait un peu de terrain pour finalement se classer dixième. Celle qui avait décroché une belle troisième place à Nommay, prend la cinquième place du classement général.
Enzo Lesueur chez les cadets
Parti sans pression, Enzo Lesueur a décroché une convaincante deuxième place chez les cadets. Et du même coup a fait un sacré bond dans la hiérarchie, lui qui avait été classé 17è à Nommay puis 27è à Nommay après des ennuis mécaniques alors qu'il pouvait espérer un top 10. Bien que parti en troisième ligne mais quatrième à l'extrémité de la partie routière, la recrue de l'USSA Pavilly Barentin a évolué en situation favorable. Dès lors, il s'était mis en tête de ne pas gaspiller ses cartouches avant de porter son effort au moment opportun. Ce qu'il fit dans l'avant dernier tour avant une violente chute au passage des planches qu'il décida de passer en vélo. Sur un terrain glissant comme celui de Troyes, cela aurait pu lui coûter cher et se conclure par un abandon. Au lieu de quoi, il démontra qu'il avait vécu cet incident comme une simple péripétie. "J'ai perdu la course pour ça mais en repartant en troisième position, le podium était jouable". Loin d'être démobilisé, il garda son sang froid. Coupé dans son élan mais toujours lucide, il trouvait les ressources nécessaires pour franchir la ligne en deuxième position derrière Johan Blanc (VC Rodez), ne dissimulant pas sa joie en franchissant la ligne les bras levés. Noah Marchand, 11è comme à Camors, loupait le top 10 pour deux deux  petites secondes. Il pouvait probablement espérer mieux sans quelques lacunes côté technique alors que Thibaud Eustache, parti en cinquième ligne mais se replaçant grâce à un bon début de course pouvait se satisfaire d'une bonne 12è place, trois semaines après Camors où une crevaison l'avait privé d'un top 15 à sa portée.
Juniors : Sur un circuit plus. technique que la veille, Léo Bisiaux a encore une fois dominé la concurrence. Cette fois, le champion d'Europe s'est isolé en tête pour asseoir sa domination sans laisser d'espoirs à ses poursuivants. Il réalise ainsi le quadruplé après ses succès, également, à Camors. Nolann Renouf, meilleur normand, a décroché  son premier top 10 en Coupe de France. Le jeune manchois bouclait le premier tour en 24è position. S'adaptant au rythme de la course, il améliorait sa position au fil des tours et bouclait cette dernière manche en neuvième position. De loin sa meilleure performance dans la discipline hivernale, étant de surcroît, l'auteur du tour le plus rapide. "Faire un top 10 en Coupe de France, je n'y pensais pas" confiait-il à l'arrivée. Si sa bonne condition physique n'est pas en cause, c'est encore le dévers qui freina quelque peu la progression de Justin Coron, 12è. Lequel laissait l'impression de pouvoir mieux faire avec davantage de confiance. Malgré un chute, Marius Guibout (VC Saint-Lô Pont-Hébert) prend la 18è place alors que Cyprien Blot se classe 20è. Un bilan d'ensemble satisfaisant avec pas moins de cinq normands dans le top 20. Chez les Espoirs, Maxence Lemardelé prend la 25è place au terme d'une remontée qui s'avéra difficile.
Dames : Des soucis mécaniques ayant stoppé sa progression la veille, Anais Morichon (Team Arkéa) a réussi à prendre sa revanche en remportant ce dernier volet de la Coupe de France. Ce qui lui tenait à coeur, d'autant plus qu'avec ce quatrième succès sur un cyclo-cross UCI, cela lui permet d'inscrire son nom au palmarès pour le classement général. De son côté, Andréa Bezin se classe 24è.
Elites hommes : Pour Cyprien Gilles, tous les espoirs étaient permis au lendemain d'une convaincante dixième place chez les Elites. Tout s'annonçait pour le mieux, faisant jeu égal, en bonne compagnie de surcroît, avec le Belge Clément Horny, le futur vainqueur, le Néerlandais Gerben Kuypers, le Suisse Loris Rouiller (Team Legendre) et Jérome Delbove (Saint-Michel-Auber) durant deux tours. Puis il céda quelques longueurs et peu à peu davantage de terrain. Il ne disposait plus de ses meilleures ressources mais le pire était à venir car un bris de sa patte de dérailleur lors de l'avant dernier tour l'obligea, vélo sur l'épaule, à courir à pied pour rejoindre le poste de dépannage. Une cruelle désillusion. Pointé en 18è position au dernier passage sur la ligne, c'est à la 33è place qu'il boucla son périple. Un classement sans véritable signification pour celui qui, en terminant dixième du classement général de la Coupe de France, figure désormais parmi les meilleurs français. Ne réussissant pas à intégrer le groupe qui pouvait jouer la dixième place, Arthur Tropardy a évolué un cran en dessous. Sans démériter, le champion de Normandie prend la 18è place, ce qui reflète son niveau du moment.
Texte et photos Patrice Meunier

Pour Enzo Lesueur, une deuxième place récompensant pleinement ses efforts.

Les parents d'Enzo Lesueur ont été les premiers à venir le féliciter.

Le podium des cadets : Enzo Lesueur, deuxième, le vainqueur Johan Blanc (VC Rodez) et Théophile Vassal (Jura Cyclisme Pays du Revermont).

Cyprien Gilles, le grand malchanceux du jour.

Nolann Renouf au côté de Christine Baroche.

Nolan Renouf auteur du meilleur tour chez les juniors, au passage des planches.

Justin Coron, 12ème chez les juniors.
Arthur Tropardy (VC Rouen 76), 18ème en Elites Hommes.
Enzo Lesueur, alors en tête, chute au passage des planches.
En franchissant la ligne, Enzo Lesueur est aussi heureux que s'il avait gagné !
Nolan Renouf, auteur du meilleur tour, a eu l'honneur du podium. Ici aux côtés de Alexandre David (Bourgogne Franche Comté), le vainqueur Léo Bissiaux, champion d'Europe, et Hyppolyte Loete (AS Arques).