9 septembre 2018
  • A la Une
  • Route

Tour de l’Orne 2018 – Célestin GUILLON vainqueur final

Le Tour de l'Orne, qui a vu son épreuve renaître en 2017 après plus de 60 ans d'absence aborde une nouveau tournant pour l'édition 2018.

Cette année, l'épreuve garde les 3 étapes réparties sur les 2 jours de course, mais intègre un contre la montre individuel le dimanche matin.

Le Tour de l'Orne est à nouveau organisé par le Comité Départemental de l'Orne, présidé par Jean Pierre HENRY et accompagné de toute son équipe.

L'édition 2018 partira de Bellême pour arriver à l'Aigle. Les coureurs emprunteront les routes du Perche, peu utilisée au grand dam de Jean Pierre Henry. Puis le dimanche matin, un contre la montre dans la ville de Sées précédera l'étape finale Alençon - Bagnoles de l'Orne.

 

Qui va succéder à Jérémy ROMA (CDC Hauts de Seine), vainqueur 2017. Réponse dimanche soir ...

 

1ère étape :

Le départ du Tour de l'Orne a connu un léger retard suite à un incident survenu au moment du départ par un spectateur mais rapidement pris en charge par le médecin, l'ambulance et les pompiers.

L'étape du jour promettait d'être casse pattes, car le parcours était très vallonné et comptait 4 grimpeurs. Certaines routes empruntées étaient étroites et sinueuses.

Les 122 engagés ont été lâchées à 14h45 sous un soleil estival. Les coureurs sont répartis entre équipes de DN2, DN3, ententes de clubs ou sélections départementales.

Une échappée prend forme peu de temps après le départ avec 11 hommes en tête. Leur avance va se maintenir sous la minute. Le peloton veille.

Lors du 1er Grimpeur, sur les 11 fuyards initiaux, 2 ont pris de l'avance. Il s'agit de Célestin GUILLON (St Vincent Luce Bercé Cyclisme) et Benjamin MARTIN (ES Torigni). L'ensemble de ces coureurs ont augmenté leur avance sur le peloton et dépasse légèrement la minute. Le peloton quant à lui, connait quelques lâchés. Il reste encore 80 km.

Au fur et à mesure des kilomètres, l'avance des hommes de tête va augmenter pour atteindre au maximum 2min30 sur un peloton qui perd des coureurs à chaque bosse ...

Lors de l'entrée sur le circuit final de l'Aigle, les coureurs de tête ne sont plus que 8 à l'avant et leur avance sur un contre sorti de peloton fond un peu. C'est à ce moment que Célestin GUILLON place une accélération qui va s'avérer décisive.

Il ne sera pas repris par ses compagnons d'échappées ni par le peloton.

Il gagne en solitaire devant Emmanuel SALLES (ES Torini) et Pascal CHESNEL (Team Bricquebec en Cotentin).

Petit clin d'oeil de la journée, Célestin GUILLON porte le dossard 61 !!

Il portera donc dimanche matin au contre la montre autour de Sées le maillot de leader du classement général qui lui a été remis par la Championne de France Espoirs sur Route, Gladys VERHULST.

 

2ème étape :

Le contre la montre couru autour de Sées a montré la puissance de Célestin GUILLON, vainqueur de la 2ème étape et qui conforte sa place au classement général. Il gagne le chrono de 11 km 800 devant des spécialistes des chronos en Normandie, Esteban CHAPELLE et Florian PARDON tous deux licenciés à l'UV Neubourg.

L'avance de Célestin GUILLON monte à 1min56 sur Emmanuel SALLES et 2min21 sur Florian PARDON à l'issue des 2 premières étapes.

 

3ème étape :

L'étape finale de ce Tour de l'Orne emmenait les coureurs d'Alençon à Bagnoles de l'Orne, sur 108 km. L'étape promettait du spectacle. Les coureurs prenaient le départ à 14h25 sous 28 degrés. Les organismes allaient souffrir avec le chrono du matin dans les jambes. De plus, les organisateurs ont tracé un parcours qui emprunte les routes du Signal d'Ecouves et de la Croix de Médavy !!!

De ce fait, le peloton gérait les premiers kilomètres à une allure correcte, sans se mettre dans le rouge. Il faut attendre le km 25 pour que l'échappée du jour se forme. 5 hommes réussissent à s'extirper du peloton avec Marc MOULIN, Cyprien GILLES, Benjamin MARTIN, Simon BAZIN et Damien HOCHET). Les coureurs se relayaient parfaitement et comptaient jusqu'à 1min45 d'avance maximum. Le peloton par l'équipe du leader veillait au grain. L'échappée fut terminée juste après le 3ème grimpeur du jour, le Col de Charlemagne. Quelques coureurs essayaient de partir en contre mais n'arrivaient pas à creuser un écart suffisant. A 13 km de l'arrivée, le coureur du VC Pays de Loudéac, Alan SIDANER accélérait et prenait 10 sec puis 20 secondes d'avance sur le peloton. Il parcouru le circuit final en solitaire et signait une brillante victoire devant Titouan FAVENNEC et Bertrand LEGENDRE. Le peloton suivait derrière.

 

Au classement final, Célestin GUILLON remporte le Tour de l'Orne 2018 devant Emmanuel SALLES et Esteban CHAPELLE.

Lors de la cérémonie protocolaire, le Président du Comité de l'Orne a tenu à remercier l'ensemble de son équipe, ainsi que le dévouement de Bernard SINEUX, Jean Paul SAUVAGET, Daniel COLOMBU et les femmes bénévoles qui ont oeuvré pour que le travail de l'ombre soit une réussite. Il donne rendez vous l'année prochaine pour une nouvelle édition. Jean Pierre HENRY remercie également l'ensemble des partenaires qui l'accompagnent dans cette organisation et la sécurité (Motos, médecin, ambulances ...) sans qui le travail ne serait pas parfait.

 

Résultats complets à venir.

Texte et Photos : Sébastien Colard

Célestin GUILLON, vainqueur de l'étape

Célestin GUILLON, leader du général

Célestin GUILLON, leader du Grimpeur

Les coureurs, en attente du départ

Départ du chrono pour Moyon CS

Célestin GUILLON, vainqeur du CLM

Alan SIDANER, vainqueur à Bagnoles de l'Orne

Célestin GUILLON, grand vainqueur final 2018