3 novembre 2017
  • A la Une
  • Route

Saison 2017- Cinq victoires pour Guillaume Martin (Wanty Groupe Gobert)

L'Ornais Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert) et licencié à l'EC Condé-sur-Noireau, a réalisé une 2e saison pro exceptionnelle.

Si sa campagne des classiques ardennaises n'a pas été à la hauteur de ses espérances en raison d'un problème de cales dans un stage en Sierre Névada (Espagne) qui lui ont provoqué des douleurs au genou jusqu'au début juin, la suite de la saison de Guillaume Martin a été magnifique. C'est après le Tour de France auquel il a terminé 23e pour une première participation avec un top 3 dans la 8e étape : Dole - Station des Rousses, que Guillaume Martin a recueilli les dividendes de son travail sur la Grande boucle.

D'abord dans la Polynormande à Saint-Martin-de-Landelles où le jeune leader des courses à étape de son équipe a été très actif pour se classer 6e derrière le vainqueur Alexis Gougeard (AG2R-La Mondiale). Ensuite, il a été l'un des acteurs majeurs du Tour du Limousin où il est passé près de la victoire en début de course (4e). C'est le dernier jour où, échappé avec son équipier belge Jérôme Baugnies, qu'il a débloqué son compteur de victoires à l'échelon professionnel, en s'imposant dans la dernière étape arrivant à Limoges après une belle échappée en duo de 80 km.

Quelques semaines plus tard, il a enchaîné quatre succès en moins d'une semaine. D'abord au Tour du Gévaudan où il a gagné la première étape au sommet du col de la Pierre-Plate avant de s'imposer le lendemain au classement général non sans avoir failli remporter la deuxième étape (classé 4e).

Quelques jours plus tard, il était aligné en Italie au Giro de Toscane avec de grands noms du cyclisme, parmi lesquel Vicenzo Niballi, vainqueur du Tour de France 2014. Dans le final de la deuxième étape, échappé avec Giovanni Visconti (double champion d'Italie sur route) et équipier de Niballi, Guillaume Martin a crévé les écrans de la Rai sport, chaîne italienne sur laquelle la course était retransmise en direct.

Après avoir rejoint les échappés dans la montée finale, il est ressorti du groupe de tête avec Visconti qui ne voulait plus collaborer avec le jeune français. Ce dernier a placé une dernière attaque pour s'imposer en solitaire et aller remporter le classement général devant Visconti et Nibali (4e).

A noter qu'un deuxième coureur Normand était présent dans ce final du Giro de Toscane, il s'agit d'Anthony Delaplace (Fortunéo-Oscaro) 5e de la 2e étape et 6e du général.

Cinq victoires à l'issue de sa 2e année professionnel, Guillaume Martin s'est lui-même surpris.

"C'est exceptionnel, d'autant plus qu'en Toscane, il y avait du beau monde. Je suis vraiment satisfait de ma saison 2017 !"

Quelques jours plus tard, il a achevé sa saison en Belgique dans la première édition de la Famène Classic autour de Marche-en-Famènes, dans les Ardennes. Là encore, il n'est pas passé loin du succès  ayant été rejoint dans les 5 derniers kilomètres alors qu'il était seul en tête après être sorti à 30 km de l'arrivée dans une côte avec un coureur de Lotto-Spoudal et son équipier belge Xandro Meurisse.

Mardi 17 octobre, il a assisté à la présentation du 105e Tour de France dont il juge le parcours intéressant. Il espère y participer de nouveau. Pour cela, il faudra que son équipe Wanty-Groupe Gobert y soit invitée par ASO, comme cette année. Les espoirs de ce côté sont plutôt dans le vert puisque Wanty - Groupe Gobert a remporté l'UCI - Europe Tour (le classement de la 2e division) pour la deuxième année consécutive.

Guy Vallée