21 août 2017
  • A la Une
  • Route

Coupe de France DN 3 : Les Manchois souhaitent finir sur une bonne note !

Dimanche 10 septembre, le Grand Prix de la tomate à Marmande (Lot-et-Garonne) va constituer le juge de paix de la Coupe de France DN3 version 2017. Sur un circuit exigeant, les trois équipes normandes, toutes de la Manche, devront être offensives pour espérer progresser au classement général, pour l’heure dominé par Laval Cyclisme 53 et le VC Saint-Quentin.

Sixième, le Team Bricquebec peut encore prétendre au top 5, sachant que l’accession à la DN2 s’annonce compliqué. « Lors de la quatrième manche, à Montamisé, nous voulions placer un coureur parmi les dix premiers et deux autres dans le top 20, explique Jean-Marie Pezet, le président de la structure. Cela ne s’est pas déroulé totalement comme nous le désirions mais nous avons ramené tout de même 157 points. » Sixième avant la dernière manche, les coureurs du Nord Cotentin savent qu’ils devront être « omniprésents pour prétendre au podium ».

« Sans pression »

Les deux autres clubs ont eu plus de difficultés cette saison. Non épargnés par les blessures et la malchance, l’ES Torigni et le VC Avranches se retrouvent dans la deuxième partie du classement, respectivement 17e et 26e sur 28 équipes. « Nous allons aborder cette dernière manche sans pression, commente Stéphane Lesellier, le directeur sportif du club de Torigni. Mes coureurs reviendront du Tour de Guyane le 27 août et ne seront pas au départ des 3 Jours de Cherbourg afin de bien récupérer. Cela sera un peu à quitte ou double à Marmande. »
Même son de cloche du côté des Avranchinais qui tenteront de rentrer dans le top 20. « Depuis début août, le groupe a bien remis en route avec deux courses élite nationale par étapes et le retour à la compétition d’Aurélien Le Lay suite à sa fracture du scaphoïde. Il a été absent deux mois. Tout peut aller très vite sur une manche », note Serge Morazin, président du VCA, qui espère que ces cinq coureurs au départ marquent un maximum de points pour que l’équipe se classe dans le top 15 de cette cinquième manche. « Tous passent bien les bosse, je compte sur Rodrigue Auffret en premier lieu, mais aussi Paul Bouteloup, Aurélien Le Lay et Guillaume Bunodière qui pourront tirer leur épingle du jeu », ajoute-t-il.

Stéphane Lesellier espère que Grégoire Salmon, vainqueur du Supermanchot cet été, pourra aller chercher des points précieux tout comme Arnaud Lesellier et Damien Degot. « Nous connaissons le circuit même si l’an passé nous deux coureurs (Guillaume Louyest et Arnaud Lesellier) se sont fait reprendre à deux kilomètres de l’arrivée alors qu’ils allaient rentrer dans le top 10. » Il s’agira cette année de faire mieux avec un œil sur la prochaine saison. « Nous aimerions avoir deux coureurs performants supplémentaire et connaître plus de réussite, ce qui nous a fait défaut sur les quatre manches précédentes », confie pour sa part Serge Morazin.

Verdict dimanche 10 septembre au soir.

Pauline Baumer (photo et texte)

Le VC Avranches espère se rattraper après quatre manches décevantes.