11 décembre 2023
  • A la Une
  • Cyclo Cross

Coupe de France à Flamanville, samedi 9 décembre

Organisation UC Bricquebec.

Top 10 pour les Normands.

Une semaine après la Coupe du monde, Flamanville accueillait la troisième manche de la Coupe de France de cyclo-cross. Défi relevé par l’équipe de Cyclisme en Cotentin avec à sa tête Stéphane Leclère et Mickael Lemardelé.  Encore une organisation de grande envergure qui a eu la faveur des plus gourmands avec pas moins de 14 épreuves réparties sur deux jours. L’occasion de découvrir les talents de demain où d’observer la technique des virtuoses. Au total, près de 1000 coureurs étaient au rendez-vous malgré une météo pluvieuse, relayé par un vent tempétueux le samedi.

Masters : victoire pour Yannick Bouteiller et Sabrina Levéel

Les premières épreuves consacrées aux masters mettaient à l’honneur les couleurs normandes avec la victoire de Yannick Bouteiller (AC Bayeux). Ravi de trouver sur le circuit manchois un terrain boueux à sa totale convenance qui nécessitait pas mal de course à pied, ce dernier a  étrenné victorieusement à cette occasion son maillot arc-en-ciel conquis une semaine auparavant à Hanovre (Allemagne). A sa plus grande satisfaction. Vainqueur en masters 3  sur les deux premières manches (3è à Quelneuc puis 2è à Albi au classement scratch), le Calvadosien, à domicile, gagne cette fois sur les deux tableaux. « L’objectif, c’était de gagner avec le maillot de champion du monde. Je voulais faire un bon départ pour aborder au mieux les parties techniques. J’ai décidé de faire une grosse accélération après un demi-tour de circuit et j’ai commencé mon cavalier seul. Je possédais 20 secondes d’avance après deux tours puis j’ai creusé encore » détaille celui qui remettra son titre de champion de France le week-end prochain. Moins de réussite pour Gérard Bramoullé (VC Canton Les Pieux) chez les masters 4 à 8. La faute à une maudite crevaison alors qu’il était dans la roue du futur vainqueur Julien Almensa (Albi). Un demi-tour à plat pour rejoindre le poste de dépannage et il échouait pour 28 secondes. Le podium était complété par l’ancien vainqueur du Challenge National Cyrille Bonnand (VC Trouville-Deauville). Assidue à la Coupe de France,Sabrina Levéel (ES Caen) prend la troisième chez les femmes et s’impose dans sa catégorie.

Revêtu du maillot de champion du monde qu’il étrennait pour l’occasion, Yannick Bouteiller (AC Bayeux) a fait coup double à Flamanville : finale et classement général.
Objectif atteint pour Sabrina Levéel (ES Caen) qui s’impose en masters 4.
Sabrina Levéel (ES Caen) est une habituée du podium. Nouvelle victoire en masters 4, ce qui lui permet de remporter le classement général.
Un podium attendu pour Yannick Bouteiller (AC Bayeux).

Juniors : un top 10 pour Noah Marchand 

En juniors, la logique a été respectée  avec la victoire du champion d’Europe Aubin Sparfel (Grand-Est). Victime d’une chute en début de course, c’est après une lutte intense avec Théophile Vassal (Bourgogne Franche-Comté) qu’il s’est imposé . Mais il dû attendre le dernier tour pour pouvoir faire la différence. Côté normand, la bonne surprise est venu de Noah Marchand qui en prenant la dixième place apportait une grosse satisfaction à la délégation normande dirigée par Julien Roussel et signait du même coup sa meilleure performance en Coupe de France. Ne marquant pas de points à Quelneuc, 28e à Albi, le coureur de l’ES Livarot a fait cette fois un sacré bond dans la hiérarchie. Contrat largement rempli pour celui qui s’était fixé comme objectif le top 20″. « Je voulais savoir de quoi j’étais capable sans me mettre de pression inutile. Je suis rentré en 25è position dans le champ. Sans m’affoler. J’ai vu que je pouvais jouer le top 10. Mais j’ai préféré gérer mes efforts et revenir progressivement. Je passe 11è à la cloche et je termine 10è ». A l’inverse, Gabin Dubosq n’a pas retrouvé la forme qui lui avait permis d’accrocher une belle quatrième place à Quelneuc. Malade depuis dix jours, il dû s’accrocher pour finalement se contenter de la quinzième place.

Il y a de l’ambiance du côté des juniors normands
 podium juniors : Théophile Vassal (Bourgogne Franche-Comté), le vainqueur Aubin Sparfel et Louis Tanguy (Bretagne)

Espoirs : cavalier seul de Martin Groslambert

Champion de France en titre, Martin Groslambert (Van Rysel CX) était quelque peu en retrait depuis l’ouverture de la saison hivernale. Il a balayé ses doutes en s’offrant une magnifique victoire. Prenant rapidement le commandement, le Doubiste a devancé Corentin Lequet (AS Bike Racing) et Léo Bisiaux (VC Riomois), champion du monde juniors l’hiver dernier. Côté normand, Maxence Lemardelé (VC Saint-Lô Pont-Hébert), à sa propre surprise, s’est offert une rassurante huitième place. Quasiment inespéré après un début de saison plein d’incertitudes où un mal de jambes dont personne ne peut déterminer la cause ne lui permettent pas de faire des intensités. « Je suis parti en troisième ligne. Dès le premier tour, je me situais vers la quinzième place. J’étais à l’aise, j’aime la course à pied et j’ai très vite pu m’installer dans le rythme. Il y avait des places à remonter, j’ai réussi à rentrer dans les dix. Mais j’ai dû m’accrocher dans le dernier tour ». Course régulière de  Joris Lepoittevin (14e) alors que le Rouennais Louka Lesueur (VC Rouen 76) cassait une de ses chaussures après un demi-tour de circuit. Reparti en 75e position, c’est avec beaucoup de frustration qu’il bouclait son périple à la 24e place.

Le champion de France Espoirs Martin Groslambert (Van Rysel CX) en route vers la victoire.

Les Espoirs au départ

Maxime Lemardelé (VC Saint-Lô Pont-Hébert) en termine presque à bout de forces.

Dames : Lise Klaes déçu

Chez les dames, Hélène Clauzel (AS Bike Racing) n’a laissé aucune chance à ses adversaires. « J’étais un peu stressé car je suis un peu la fille à battre » résumait la championne de France au terme de son cavalier seul. Malgré sa deuxième place, Amandine Fouquenet (Arkéa-Samsic) ne possède que 16 points d’avance sur Amandine Vidon (Fima). « Je suis bien placé pour remporter la Coupe de France mais tant que la ligne n’est pas franchie, ce n’est pas fait !. Pour la Normande Lise Klaes, 16è, la course s’est avérée épuisante sur un circuit aussi exigeant. « La course à pied n’est pas mon fort. Dès le tout premier  tour, j’avais envie que ça en finisse. J’ai terminé 32e en Coupe du monde il y a une semaine mais je pense que ma course était pire ce samedi. Dès la première partie à faire à pied, j’ai compris que je ne ferais pas grand chose. Je toxinais, je n’arrivais pas à courir ». Sa seizième place est forcément une déception. Pas la vie de château pour la jeune tréportaise à Flamanville !  

 Amandine Fouquenet (Arkéa), leader de la Coupe de France
La championne de France Hélène Clauzel a dominé les débats
La tréportaise Lise Klaes, 16e

Elites hommes : Une belle sixième place pour Cyprien Gilles

Sur un circuit exceptionnellement boueux , lequel s’est dégradé au fil des courses, il fallait être au top de sa condition physique pour espérer s’imposer. C’était bel et bien le cas de Joshua Dubau (Van Rysel CX) qui prenait d’emblée le commandement. Tuant quasiment le suspense dès le premier tour, il imposait sa puissance et personne ne pouvait interrompre son cavalier seul. Alors que le champion de France Clément Venturini (AG2R-Citroen) était écarté de la victoire sur incident mécanique, Joshua Dubau devançait le Breton Tony Périou (VC Pays de Loudéac) et David Menut (AS Racing Bike). Certes cette manche de Coupe de France n’a guère laissé de places aux outsiders mais, pour autant, la course de Cyprien Gilles fut remarquable. En tout cas conforme aux prévisions les plus optimistes avec une bonne sixième place. De quoi satisfaire pleinement le coureur de l’ES Torigni qui décroche sa meilleure performance à ce niveau (6è à Albi il y a un mois). « J’ai pris un bon départ en me retrouvant juste derrière les favoris. Les jambes répondaient bien et j’ai vu que ça n’allait pas être une journée comme les autres. J’avais de bonnes sensations et j’ai remonté des places. Arnold Jeannesson est rentré sur moi très fort dans l’avant dernier tour puis Lorenzo Marasco m’a dépassé dans l’ultime tour. Je n’ai pas réussi à les tenir ». Très bonne performance également pour son coéquipier Théo Guéret  qui évoluait à domicile. Lui aussi, avec sa 13è place signe son meilleur résultat sur une manche de Coupe de France Elites juste devant Rémi Lelandais (CX TPM) et un certain Clément Venturini (AG2R-Citroen). »Je ne m’attendais pas à briller. Mais ça l’a fait ». Sammy Cadot (VC Saint-Lô Pont -Hébert) termine 20e et  Arthur Tropardy (VC Rouen 76), sur un terrain peu à sa convenance, se classe 37e.

Texte et photos Patrice Meunier.

Joshua Dubau (Van Rysel CX) renoue avec la victoire sur la Coupe de France.
Julien Almansa (Albi) a devancé les Normands Gérard Bramoullé (VC Canton les Pieux) et Cyril Bonnand (VC Trouville Deauville).
Cyprien Gilles (ES Torigni) récompensé par une belle sixième place.
Une journée difficile pour Arthur Tropardy (VC Rouen 76)
  Le champion de France Clément Venturini (AG2R-Citroen) éliminé sur incident mécanique