21 décembre 2020
  • A la Une
  • Route

Chez les pros, le Flérien Romain Hardy : une motivation intacte pour 2021

Romain Hardy, ici au championnat de France, le 23 août, où pour respecter les consignes de son équipe, il a intégré l’échappée matinale dès le début de course aux côtés de Romain Bardet.

 

Chez les pros. Le Flérien Romain Hardy : une motivation intacte pour 2021

 

Né à Flers, en août 1988 et formé dans le club de sa ville natale, Romain Hardy va entamer en janvier 2021, sa 12e saison chez les professionnels. Il a signé un nouveau contrat d’un an chez Arkéa-Samsic aux côtés du Colombien Nairo Quintana.

 

Exilé en Bretagne, dans la région de Rennes où il vit depuis plusieurs années, le Flérien Romain Hardy (Arkéa-Samsic) ne compte que 33 jours de courses au cours de cette saison 2020 si particulière. Son meilleur résultat est une 4e place au Tour du Doubs, course qu’il a gagnée en 2017. Il a également obtenu la 9e place du classement général final du Tour de Wallonie et la 14e du Tour du Luxembourg.

Les places sont chères

« J’ai réussi à évoluer à un très bon niveau mais tout le monde était à un excellent niveau durant les 3 mois de la saison. Ce n’était pas facile de tirer son épingle du jeu. J’y ai toutefois réussi au Tour de Wallonie, à celui du Luxembourg et dans le Doubs, courses qui me conviennent bien. La seule petite déception est de ne pas avoir été retenu pour le Tour de France parce que j’étais en bonne forme. Pour le Tour, les places sont chères au sein de l’équipe. »

Au championnat de France, disputé sur le circuit de Grand-Champ, en Bretagne, terre de son équipe Arkéa-Samsic, Romain Hardy a été de la première échappée du jour aux côtés de Romain Bardet (AG2R-La Mondiale).

« J’ai suivi les consignes de l’équipe où il fallait un coureur devant dès le début. Comme je me sentais bien, j’y suis allé. J’ai fait mon travail toute la journée avant d’abandonner. »

 

« 2020 me laisse sur ma faim ! »

 

En 2021, Romain Hardy a signé pour une nouvelle saison professionnelle au sein de la même formation bretonne dont les leaders seront toujours le Colombien Nairo Quintana, et le Breton Warren Barguil.

« Ce sera ma 12e saison pro où je totalise quatre victoires depuis mon passage à ce niveau. L’objectif est d’essayer de retrouver le meilleur niveau et jouer ma carte personnelle sur des courses de la coupe de France. Je ne me donne pas de limite pour arrêter. Tant que je me ferai plaisir sur le vélo que je serai performant, je continuerai. La saison 2020 si particulière en raison de la Covid-19 me laisse sur ma faim. Malgré un très bon niveau, je n’ai pas réussi à m’exprimer pleinement. »

Après trois semaines de coupure totale, Romain Hardy a repris le vélo début novembre, toujours avec la même motivation que celle d’un débutant.

« L’objectif est de faire une bonne saison 2021. Après, on verra ! » dit-il en guise de conclusion.

Guy Vallée