15 janvier 2018
  • A la Une
  • Route

Bilan des pros normands : Amael Moinard rejoint Fortunéo-Samsic

Epauler, protéger du vent, placer l'un de ses leaders pour aborder au mieux les temps forts de la course, Amaël Moinard a accompli au mieux cette tâche durant sept ans à la BMC, l'une des équipes les plus importantes du World Tour. Du Tour Down Under en février au Tour de Lombardie, en passant par Paris-Nice, le Dauphiné Libéré, le Grand Prix de Montréal et du Québec et bien sûr le Tour de France qu'il a bouclé pour la neuvième fois Amael Moinard a eu encore un programme chargé. Mais le coureur manchois voulait changer d'air. Après avoir été le coéquipier de Cadel Evans lors de la victoire de l'Australien sur la Grande Boucle 2011, avoir été au service de l'Australien Richie Porte et de l'Américain Tejay Van Garderen ces deux dernières années, il va changer de registre en rejoignant Fortunéo-Samsic où il retrouvera notamment Anthony Delaplace et Romain Hardy. Installé sur la Côte d'Azur depuis huit ans, l'expérimenté cherbourgeois à l'avantage de côtoyer dans sa région d'adoption de nombreux professionnels dont l'ancien champion du monde Philippe Gilbert dont il a partagé les entraînements cet hiver. Son œil s'anime lorsqu'il évoque son retour dans une équipe française. "Je voulais vraiment changer. Car pour ne pas régresser dans le sport de haut niveau, il faut toujours se fixer de nombreux objectifs. J'ai pris la décision de quitter BMC pour trouver autre chose. Je souhaitais trouver une équipe française dans laquelle je peux apporter mon expérience et partager tout ce que j'ai appris. J'ai un contrat de deux ans avec eux. Je vais les faire à bloc et ne penser à rien d'autre. Je souhaite retrouver de l'ambition pour finir ma carrière".

Texte et photo Patrice Meunier